Vous vous apprêtez à quitter le site Web VitaluxVitamin.ca. Ce lien vous dirigera vers un site Web auquel notre politique de confidentialité ne s’applique pas. Vous êtes seul(e) responsable de vos interactions avec ce site Web.

Continuer
Annuler

ÉCONOMISEZ VITALUXMD

Obtenez des coupons

Qui est à risque de développer la DMLA?

Certains risques que vous pouvez contrôler

Il y a plusieurs facteurs qui peuvent aider à déterminer votre risque de développer une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Certains, comme l’âge ou les antécédents familiaux, ne sont pas modifiables, ce qui veut dire que vous ne pouvez pas les changer. D’autres facteurs de risque, y compris le mode de vie et les choix de comportement, sont considérés comme modifiables et vous êtes en mesure de les contrôler.

Risques non modifiables

Il s’agit des facteurs de risque connus et soupçonnés de DMLA, que vous ne pouvez pas modifier :

  • Âge : l’âge est le plus grand facteur de risque de DMLA, la prévalence augmentant considérablement à mesure que l’on vieillit.
  • Antécédents familiaux : votre risque de développer une DMLA humide peut être quatre fois plus élevé si un parent, un frère ou une sœur est atteint de DMLA.
  • Sexe : des études suggèrent que l’incidence de la DMLA est plus élevée chez les femmes.
  • Race : la DMLA survient plus fréquemment chez les personnes de race blanche que dans les autres races.

Risques modifiables

Les risques que vous pouvez être en mesure de contrôler comprennent :

  • Tabagisme : Les fumeurs présentent un risque trois à quatre fois supérieur à celui des non-fumeurs de développer une DMLA.
  • Alimentation : Des études ont révélé qu’un apport accru de divers aliments santé peut abaisser le risque de développer une DMLA. Davantage d’études confirment que le fait de manger beaucoup de fruits peut réduire le risque de DMLA, et que les régimes alimentaires riches en caroténoïdes comme la lutéine et la zéaxanthine (légumes à feuilles vert foncé et certaines baies) peuvent aussi abaisser le risque. Pour de plus amples renseignements, consultez l’extrait du Guide alimentaire canadien.
  • Exposition excessive aux rayons solaires : Le lien entre l’exposition au soleil, spécifiquement les longueurs d’onde bleue, et les lésions cellulaires, suggère que la lumière du soleil pourrait endommager la macula et être un agent causal de la DMLA. Les études ne sont pas encore concluantes; cependant, les professionnels de la vue peuvent recommander de protéger les yeux en portant un chapeau, des lunettes, et en restant à l’ombre.
  • Aliments transformés, à haute teneur en graisse, « malbouffe » : Une consommation élevée d’acide linoléique, d’huiles monoinsaturées et d’huiles polyinsaturées – des acides gras communément trouvés dans les aliments transformés – est susceptible de doubler le risque de développer une DMLA humide.
  • Pression sanguine élevée : Des études suggèrent que l’hypertension peut contribuer à la DMLA.